Announcing: BahaiPrayers.net


More Books by references

britannica
dico divers
encyclopedie-religions
quid
Free Interfaith Software

Web - Windows - iPhone








references : quid
-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------

- Dictionnaire le QUID - (source: www.quid.fr/WEB/RELIGIONS/Q015230.HTM )

Foi baha'ie
Origine :

2 fondateurs (persans) : Mirza Ali Muhammad, dit le Báb, " la Porte ", de son vrai nom Siyyid'Ali Muhammad (Chirz 1819/9-7-1850, fusillé), annonce le 23-5-1844, à (Chirz (Perse), la venue d'un grand prophète. Il sera exécuté par ordre du Chah avec 20 000 de ses disciples et enseveli en 1899 sur le mont Carmel, Haïfa (Israël), devenu un lieu saint de la foi bahá'ie. Mirza Husayn-Ali (Téhéran 1817/28-5-1892), dit Bahá'u'lláh, " la Gloire de Dieu ", déclare en avril 1863 être la grande manifestation de Dieu annoncée par le Báb. La majorité des Babis le reconnaissent et deviennent connus sous le nom de bahá'is. Une minorité (moins de 10 %), les azalis, suit son demi-frère Mirzá Yahyá Subh-i-Azal. Mirza (qui sera lui-même exilé à Chypre) obtient que le gouvernement turc exile Bahá'u'lláh vers St-Jean-d'Acre où il sera emprisonné 2 ans (un de ses fils et plusieurs compagnons mourront en prison). Puis il sera autorisé à résider à l'intérieur de St-Jean-d'Acre, et plus tard à Bahji à la sortie de la ville (où il est enseveli). Il nomma son fils aîné [Abdu'l-Bahá, " Serviteur de la gloire " (1844-1921)] chef de la communauté bahá'ie et son petit-fils aîné [Shoghi Effendi Rabbani (1896-1957)] comme son successeur.

L'islam chiite iranien n'a jamais accepté la proclamation, en 1844, de l'indépendance religieuse des Babis, puis des Bahá'is, et les traite en hérétiques à exterminer. L'islam sunnite a, en 1925 et 1939, banni de l'islam la communauté bahá'ie pour " apostasie ". Avant 1978, les Bahá'ís ont subi confiscation d'immeubles, impôts spéciaux, interdiction de réunions, etc. et des exactions populaires (viols rapts, assassinats, incendies, pillages). Après la révolution de 1978 la persécution s'est amplifiée : 4 immeubles détruits (notamment la maison du Báb, en nov. 1979), fidèles torturés et exécutés.

Calendrier :

Établi par le Báb et confirmé par Bahá'u'lláh [année de 19 mois de 19 jours avec 4 jours intercalaires (5 les années bissextiles)]. L'année commence le 1er jour du printemps (21-3), jour férié. Autres jours fériés chômés : ceux commémorant la déclaration de la mission de Bahá'u'lláh (21-4, 29-4, 2-5), déclaration de la mission du Báb (23-5), naissance de Bahá'u'lláh (12-11), du Báb (20-10), décès de Bahá'u'lláh (29-5), martyre du Báb (9-7).

Principes religieux et sociaux :

Dieu a choisi de se révéler par l'intermédiaire de messagers (dont Abraham, Moïse, Zoroastre, Bouddha, Jésus, Mohammad et le Báb). Chaque manifestation de Dieu a une mission précise : les religions ont leurs particularités correspondant aux besoins d'une époque donnée et d'un endroit précis. D'autres manifestations de Dieu apparaîtront, mais au minimum 1 000 ans après la révélation bahá'ie. L'amour de Dieu a créé l'humanité. De bonnes actions rapprochent de Dieu et donnent une joie ineffable ; en être éloigné n'apporte que douleurs et souffrances. Pratiques : il n'y a ni cérémonie d'initiation, ni sacrements, ni clergé. Chaque bahá'i doit prier quotidiennement, jeûner 19 jours par an (du lever au coucher du soleil), ne pas prendre d'alcool, de drogue ou toute autre substance affectant l'esprit, être monogame, obtenir l'accord de ses parents à son mariage, assister à la fête des 19 jours le 1er jour de chaque mois du calendrier bahá'i (qui réunit les bahá'is d'une communauté pour prier, lire des Écrits, discuter des activités de la communauté et profiter de la compagnie de chacun).

But de la communauté :

Contribuer à la paix et la prospérité mondiale par l'établissement d'une société d'une société reposant sur : l'unité du genre humain, l'égalité des droits de l'homme et de la femme, l'abolition de la ségrégation raciale, l'établissement d'une justice économique, l'institution du droit à l'éducation pour tous, la cohérence entre la science et la religion, l'adoption d'une langue auxiliaire universelle. Ce nouvel ordre mondial implique notamment : la liberté de déplacement et de pensée pour tous, des frontières sûres et reconnues pour toutes les nations, une fédération mondiale des nations, le désarmement général, la création d'une force militaire chargée de la sécurité collective, un tribunal mondial pour régler les conflits internationaux, le droit à l'ingérence intérieure dans un but humanitaire, la protection de la diversité culturelle...

Structures :

Maison universelle de justice : élue tous les 5 ans (depuis 1963), au cours d'un congrès international. Assemblées spirituelles : nationales : 174 ; locales (élues annuellement, sans campagne et à bulletin secret) : 17 142. Centre à Paris : 45, rue Pergolèse, 75016.

Statistiques :
Bahá'ís : 5 millions dans le monde.

Table of Contents: Albanian :Arabic :Belarusian :Bulgarian :Chinese_Simplified :Chinese_Traditional :Danish :Dutch :English :French :German :Hungarian :Italian :Japanese :Korean :Latvian :Norwegian :Persian :Polish :Portuguese :Romanian :Russian :Spanish :Swedish :Turkish :Ukrainian :