Announcing: BahaiPrayers.net


More Books by references

britannica
dico divers
encyclopedie-religions
quid
Free Interfaith Software

Web - Windows - iPhone








references : encyclopedie-religions
-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
Encyclopédie des Religions de l'humanité
Sous la direction de Michel Malherbe

Les adeptes de cette religion vénèrent le messager de Dieu, Bahá'u'lláh, qui vécut en Iran au XIX° siècle. Il enseigna à ses disciples que Dieu avait transmis de multiples révélations aux hommes, par l'intermédiaire de prophètes, pour conduire l'humanité à l'âge de la maturité spirituelle. Chacun de ses messagers a fondé l'une des grandes religions du monde. Bahá'u'lláh proclama qu'il était le dernier d'entre eux. Le point central de son enseignement est l'unité de tous les peuples, rassemblés dans une seule nation et une seule religion. La foi baha'ie se résume par ces mots de Bahá'u'lláh : " Dieu est unique et tous ses prophètes sont unis : l'humanité est une et entière ".

Les enseignements baha'is défendent les principes de justice économique, d'égalité des droits entre les hommes et les femmes, d'éducation pour tous et d'abolition de toutes barrières raciales, sociales et religieuses.

(Le symbole de la foi baha'ie est une étoile à neuf branches ) Dans ce symbole de la foi baha'ie, les différents triangles entremêlés représentent l'interdépendance de tous les peuples et la complémentarité de toutes les formes de spiritualité.

La foi baha'ie compte plus de trois millions d'adeptes dans le monde, dont un million en Inde, et 200000 aux Etats-Unis. Elle se développe actuellement en Afrique Noire et en Amérique Latine.

Le centre mondial administratif et spirituel des baha'is se trouve à Haïfa en Israël. Le sanctuaire du Bab, lui, est au mont Carmel.

Parmi tous les écrits de Bahá'u'lláh, le plus étudié et vénéré est le Kitáb I Aqdas, c'est-à-dire " le Livre le plus saint ". Ecrit en langues arabes et perses, ce livre a été traduit en de très nombreuses versions.

----------------------------------------------------------------

Le développement de la foi baha'ie

La foi baha'ie est née au milieu du XIXe siècle en Iran. Les adeptes de cette religion croient que Mirza Ali, né en 1817 dans une riche famille persane, est le messager de Dieu, l'Imam, pour " l'âge de maturité de l'humanité ". Il est connu sous le nom de Bahá'u'lláh (" la splendeur de Dieu ").

L'initiateur du mouvement est un jeune musulman chiite Siyyid Ali-Muhammed qui, en 1844, se déclara " Báb ", c'est-à-dire la " porte " par laquelle Dieu communique avec l'humanité. Malgré la violente opposition des autorités, le nombre de ses disciples, qui croyaient qu'une nouvelle révélation avait commencé, ne cessa d'augmenter. Le Báb fut exécuté en 1850, puis ses disciples furent terriblement persécutés.

Avant de mourir, le Báb prédit la venue d'un nouveau prophète, " Celui que Dieu manifeste ". Pour les baha'is, cette prédiction s'est réalisée en Bahá'u'lláh, disciple du Bab. Après l'exécution de ce dernier, il fut arrêté et jeté en prison. C'est là qu'il eut la révélation mystique de sa mission. A sa libération de prison, en 1853, il fut exilé dans l'Empire ottoman, ainsi qu'un groupe de Babis (disciples du Bab). Bahá'u'lláh n'ayant pas parlé de ce qui lui était arrivé en prison, de nombreux Babis s'élevèrent contre sa prétention à succéder au Báb et il se retira deux ans dans la solitude.

En 1863, Bahá'u'lláh se déclara enfin auprès de ses plus proches disciples. Les dirigeants ottomans, ne sachant comment réagir, l'assignèrent à résidence jusqu'en 1868. Il fut ensuite exilé avec sa famille dans la ville d'Acre, actuellement située en Israël, et c'est de là que la foi baha'ie se répandit. Les nombreux écrits de Bahá'u'lláh sont considérés comme révélés par Dieu.

Il mourut en 1892, après avoir désigné son fils, Abdu'l-Bahá, comme unique interprète de sa pensée. C'est sous sa direction que la foi baha'ie gagna tous les continents.

LITTÉRATURE ET GOUVERNEMENT

Les écrits d'Abdu'l-Bahá, mort en I 921, sont aussi considérés comme des textes divinement inspirés. Avec les écrits de son père, ils constituent le noyau de la littérature sacrée baha'ie. A la mort d'Abdu'l-Bahá, il y avait environ 100000 baha'is en Perse et de petits groupes disséminés dans le monde. Il y en a aujourd'hui plus de cinq millions. C'est le petit-fils d'Abdu'l-Bahá qui lui succéda et instaura une structure démocratique de gouvernement qui fonctionne depuis sa mort, survenue en 1957. Son interprétation et sa traduction en anglais des textes sacrés sont considérées comme définitives.

----------------------------------------------------------------

La doctrine et les fêtes principales

Les baha'is croient que Dieu s'est révélé aux hommes à travers différents prophètes au fil des siècles. Ils considèrent que les révélations faites par Krishna, Moïse, Bouddha, le Christ ou

Mahomet se complètent, chacune dépassant la précédente.

LES TEXTES SACRES

Les baha'is croient que les révélations de Bahá'u'lláh et d'Abdu'l-Bahá dépassent, sans les contredire, les révélations antérieures de l'Ancien et du Nouveau Testaments, ainsi que du Coran. Cette nouvelle révélation, supérieure aux autres, était devenue nécessaire à une humanité plus mûre et plus responsable qu'aux temps anciens. Les baha'is sont convaincus que les hommes sont au bord d'une nouvelle ère où ils formeront une seule nation et auront une seule religion. Cette conception évolutionniste de l'humanité est un point central de la vision sociale et religieuse baha'ie, illustrée par ce texte du " Guide pour aujourd'hui et demain " : " Dieu est unique et tous ses prophètes sont unis. L'humanité est une et entière. "

Cette conception de Dieu, bien qu'enracinée dans l'Islam, n'a pas empêché les terribles persécutions subies par les baha'is dans de nombreux pays musulmans, en raison de leur conviction que leurs textes sacrés succèdent au Coran. Ces persécutions ont été particulièrement sévères en Iran, pourtant patrie d'origine de la foi baha'ie.

Les baha'is croient en un Dieu unique, créateur du monde, et suivent sur ces points les religions abrahamiques. Ils partagent également la même conception de l'humanité, placée par Dieu au sommet de la création. Ils croient que les hommes sont essentiellement bons et que, en suivant le véritable enseignement des prophètes, ils sont capables de mener une vie droite. C'est le sens de cet extrait des Florilèges de Bahá'u'lláh : Après avoir créé le monde et tout ce qui vit et bouge ici-bas, Dieu, par l'opération directe de sa volonté souveraine et libre, a choisi de conférer à l'homme l'unique privilège et capacité de le connaître et de l'aimer. Toute la création est ordonnée à cette capacité voulue par Dieu.

Les baha'is insistent beaucoup sur l'unité de l'humanité. Ils considèrent les divisions actuelles entre nations, races et religions comme des défauts appelés à disparaître à l'avènement de leur doctrine. C'est pourquoi ils sont de fervents partisans des institutions des Nations-Unies, y voyant les signes précurseurs du gouvernement mondial qu'ils appellent de leurs vœux. La doctrine des baha'is se trouve résumée dans ces propos de Shogi Effendi (dernier successeur de Bahá'u'lláh) : Le but de la vie d'un baha'i est de promouvoir l'unité de l'homme. Nos vies sont directement liées à celles de tous les êtres humains et nous ne désirons pas un salut personnel mais le salut universel... Notre but est de faire advenir une civilisation mondiale.

LES INSTITUTIONS BAHA'IES

Les baha'is ont leur centre mondial à Haïfa, en Israël, où se trouvent également un Conseil international de Justice et leur quartier général. Ces institutions préfigurent le futur gouvernement mondial.

Les organisations baha'ies sont démocratiques et mettent en pratique les principes égalitaires qu'ils souhaitent voir appliqués partout dans le monde, et qui remontent aux premiers temps de la foi baha'ie.

LES LIEUX DE CULTE

Les baha'is encouragent la vie spirituelle personnelle, soutenue par la méditation des textes de Bahá'u'lláh et d'Abdu'l-Bahá. Ils récitent aussi chaque jour leurs trois prières obligatoires, tournés en direction d'Acre et de Haïfa.

Les baha'is ont entrepris la construction de centres de prière qui pourraient accueillir des croyants de toutes les religions. Ils ont neuf portes, représentant les neuf religions considérées comme révélées par les baha'is. A leurs yeux, ces temples sont les premiers d'une longue série où les fidèles se rassembleront quand la foi baha'ie sera devenue majoritaire dans le monde.

LES REGLES DE VIE

Les baha'is observent un strict code de conduite fondé sur le Livre des lois (Kitáb I Aqdas) rédigé par Bahá'u'lláh. Les principales obligations sont la prière quotidienne et un jeûne d'un mois, en mars, avant le début de la Nouvelle année. Toutes les drogues sont strictement interdites, l'alcool en particulier, et l'usage du tabac est fortement déconseillé. Le mariage jouit d'une haute considération et les relations sexuelles pré-maritales, ainsi que l'adultère, sont condamnés.

Les baha'is refusent de s'engager dans les partis politiques, considérant les affaires courantes moins dignes d'intérêt que leur but ultime de créer un gouvernement mondial.

" Je proclame, ô mon Dieu, que tu m'as créé pour te connaître et t'adorer. Je témoigne de mon impuissance et de ta toute-puissance, de ma pauvreté et de ta richesse. Il n'y a pas d'autre Dieu que toi, secours dans le péril, et principe de tout. " (Prière baha'ie)

FETES ET VIE COMMUNAUTAIRE

Les baha'is suivent un calendrier de 19 mois de 19 jours chacun, soit un total de 361 jours. Les quatre " jours qui restent " sont consacrés à des festivités. Le premier jour de chaque mois est l'occasion d'une fête qui comprend trois volets. Il y a d'abord un temps réservé à la prière et à la méditation des textes sacrés. Puis les participants règlent ensemble les questions administratives concernant leur groupe. Les décisions sont prises démocratiquement. La rencontre se termine par un repas et des divertissements. Les baha'is possèdent peu de lieux de culte. Ils se réunissent donc souvent chez eux pour leurs assemblées de prière. Cependant chaque continent possède un grand temple (Wilmette près de Chicago, Kampala, Sydney, Francfort, Panama et Delhi). Les baha'is espèrent que chaque ville ou village possédera un jour son Assemblée spirituelle, terme qui désigne le centre administratif et cultuel.


Table of Contents: Albanian :Arabic :Belarusian :Bulgarian :Chinese_Simplified :Chinese_Traditional :Danish :Dutch :English :French :German :Hungarian :Italian :Japanese :Korean :Latvian :Norwegian :Persian :Polish :Portuguese :Romanian :Russian :Spanish :Swedish :Turkish :Ukrainian :