Announcing: BahaiPrayers.net


More Books by approfondissement

approfondir
erudition
instituts-ecole
priere
Free Interfaith Software

Web - Windows - iPhone








approfondissement : approfondir
-------------------------------------------
Source : www.bahai-biblio.org
-------------------------------------------
L'importance d'approfondir

Compilation réalisée par le département de la recherche de la Maison Universelle de Justice

Centre mondial baha'i
Table des matières
1. Extraits des discours dAbdu'l-baha
2. Extraits des écrits d'Abdu'l- baha

3. Extraits des lettres écrites par shoghi effendi

4. Extraits des lettres écrites de la part de shoghi effendi

5. Références
1. EXTRAITS DES DISCOURS D"ABDU'L-BAHÁ

Mais les perfections divines sont illimitées. Avant de dépouiller cette forme matérielle, comme après, il y a des progrès en perfections, mais non en rang. Ainsi les choses se terminent à l'homme parfait; rien n'existe de supérieur à lui. Mais l'homme qui reste à son rang a encore des progrès en perfections à faire, sinon en rang, puisqu'il n'y a pas de rang supérieur à celui de l'homme parfait, où il puisse se transporter. Il ne progresse que dans le rang de l'humanité, car les perfections humaines sont illimitées; ainsi quelque savant que soit un homme, on peut en imaginer un supérieur.

(LSA/1982, p. 242; chap.64:06)

Il vous faudrait étudier attentivement, un par un, les principes et les enseignements de Bahá'u'lláh jusqu'à ce que votre esprit et votre cœur en soient pénétrés et les comprennent; alors, vous deviendrez des disciples ardents de la lumière, des soldats de Dieu, sanctifiés et vraiment spirituels, connaissant la véritable civilisation, et vous répandrez celle-ci en Perse, en Europe et dans le monde entier.

(CAP/1980, p. 21)

L'Esprit qui souffle à travers les saintes Écritures est une nourriture pour tous ceux qui ont faim. Dieu, qui s'est révélé aux Prophètes, donnera sûrement le pain quotidien ainsi qu'une part de ses richesses à tous ceux qui le lui demanderont avec constance.

(CAP/1980, p. 50)

Dieu a envoyé ses Prophètes aux hommes pour les éduquer, les éclairer, et leur expliquer le mystère du pouvoir du Saint-Esprit, leur permettant ainsi de réfléchir la lumière et d'être capables, à leur tour, de guider les autres. Les livres divins, la Bible, le Qur'án et les autres Écritures sacrées ont été donnés par Dieu pour nous guider dans les voies de la vertu divine, de l'amour, de la justice et de la paix. C'est pourquoi je vous dis: tâchez de suivre les prescriptions de ces livres bénis et d'organiser votre vie de telle sorte que, suivant ces exemples, vous deveniez vous-mêmes les saints du Très-Haut.

(CAP/1980, p. 58)

On peut comparer cette lumière à un miroir: de même qu'un miroir reflète tout ce qui est devant lui, ainsi cette lumière révèle à la vue de notre esprit tout ce qui existe dans le royaume de Dieu, et elle rend visible la réalité des choses. Grâce à cette lumière éclatante, toute l'interprétation spirituelle des saintes Écritures s'est trouvée éclairée, les choses cachées de l'univers de Dieu ont été manifestées, et nous avons pu comprendre quels sont les objectifs divins pour l'humanité. Je prie Dieu pour que, en sa miséricorde, il illumine vos cœurs et vos âmes de sa glorieuse lumière. Alors chacun de vous brillera comme une radieuse étoile dans les régions obscures du monde.

(CAP/1980, p. 60)

Je vous conseille d'étudier consciencieusement les enseignements de Bahá'u'lláh afin que, avec l'aide de Dieu, vous soyez en toute vérité des bahá'ís.

(CAP/1980, p. 81)

Bahá'u'lláh dit qu'il y a un signe (de Dieu) dans tous les phénomènes: le signe de l'intelligence est la contemplation et le signe de la contemplation est le silence, car il est impossible pour l'homme de faire deux choses à la fois, il ne peut à la fois parler et méditer...

Vous ne pouvez pas donner le nom "d'être humain" à une personne dépourvue de cette faculté de méditation; sans elle, elle serait tout simplement un animal, plus inférieur que les bêtes.

C'est par la faculté de méditation que l'homme parvient à la vie éternelle, qu'il reçoit le souffle de l'Esprit-Saint; I' effusion de l'esprit est donnée lors de la réflexion et de la méditation...

La méditation est la clé pour ouvrir les portes des mystères. Dans cet état, l'homme fait abstraction de lui-même; dans cet état il s'isole de l'influence de tous objets extérieurs, dans cet état d'âme subjectif, il est plongé dans l'océan de vie spirituelle et peut découvrir les secrets des choses en elles-mêmes.

(PT, pp. 174-175 en anglais)

Loué soit Dieu ! Vous avez entendu l'appel du Royaume. Vos yeux sont ouverts vous vous êtes tournés vers Dieu. Votre but est le bon plaisir de Dieu, la compréhension des mystères du cœur et la recherche des réalités. Vous devez lutter nuit et jour pour comprendre la portée du royaume céleste, pour percevoir les signes de la divinité, acquérir la certitude du savoir et réaliser que ce monde a un créateur, un vivificateur, un dispensateur, un architecte - le sachant par des preuves et des évidences et non par des prédispositions - que dis-je, plutôt par des arguments décisifs et une vision réelle; c'est-à-dire en le voyant aussi clairement que l'œil externe voit le soleil. Puissiez-vous contempler ainsi la présence de Dieu et parvenir à la connaissance des saintes et divines manifestations.

(BUM/1981, p. 91)

J'ai été informé que le but de votre réunion est d'étudier les significations et les mystères des Saintes Écritures, et de comprendre le sens des Testaments divins. Je ressens une grande joie de voir que vous vous tournez vers le Royaume de Dieu, que vous désirez vous approcher de sa présence et vous informer des réalités et des préceptes de Dieu. C'est mon espoir que vous puissiez déployer vos efforts les plus sincères pour réaliser ce but, que vous puissiez rechercher et étudier les écrits saints mot par mot afin de pouvoir acquérir la connaissance des mystères qui y sont cachés. Ne soyez pas satisfait par les mots, mais cherchez à comprendre le sens spirituel qui est caché dans le cœur de ces mots.

(PUP/1982, pp. 458-45 - texte anglais)

Que vos âmes soient illuminées par la lumière des paroles de Dieu, et que vous deveniez des dépositaires des mystères de Dieu, car aucun confort n'est plus grand et aucune joie n'est plus douce que la compréhension spirituelle des enseignements divins. Si un homme comprend le sens réel d'un verset d'un poète comme ceux de Shakespeare, il est content et se réjouit. Mais sa joie et son plaisir sont bien plus grands lorsqu'il perçoit la réalité des écrits saints et qu'il est informé des mystères du Royaume !

Je prie que les bénédictions divines puissent descendre sur vous, jour après jour, que votre cœur soit ouvert pour percevoir les significations intérieures de la parole de Dieu.

(PUP/1982, p. 460 - texte anglais)
2. EXTRAITS DES ÉCRITS D' 'ABDU'L- BAHA

Parmi toutes les créatures, il a choisi l'homme, pour lui accorder son don le plus prodigieux, et lui révéler les bontés de l'Assemblée céleste. Ce plus précieux des dons est l'accession à sa direction infaillible, pour que cette réalité intérieure de l'homme devienne une niche pour cette lampe; et quand les splendeurs diffuses de cette lumière frappent le verre brillant du cœur, la pureté du cœur fait`flamboyer les rayons encore plus qu'auparavant et les fait briller avec gloire sur les esprits et les âmes des hommes.

L'obtention de la plus grande direction dépend de la connaissance et de la sagesse, et du fait d'être informé des mystères des paroles sacrées. Pour cette raison, les bien-aimés de Dieu qu'ils soient jeunes ou vieux, hommes ou femmes, chacun selon ses capacités, doit tâcher d'acquérir les différentes branches de la connaissance, d'augmenter sa compréhension des livres saints et son habileté à exposer les preuves et arguments divins.

(CÉB/1983, p. 9; 2:02)

Quand votre cœur est entièrement attiré vers le seul vrai Dieu, vous acquerrez la connaissance divine, vous deviendrez attentif aux preuves et aux témoignages et vous vous souviendrez des bonnes nouvelles concernant les Manifestations de la Beauté du Tout-Compatissant, comme il est mentionné dans les écrits célestes. Puis vous verrez combien merveilleuses sont ses confirmations, et précieuse est son aide.*1

Il est impératif d'acquérir la connaissance des paroles et des preuves divines, et prendre connaissance des témoignages convaincants qui expliquent la révélation de la Lumière resplendissante de Dieu. Le groupe d'étude que tu as organisé' a donné beaucoup de joie et de bonheur au cœur d"Abdu'l-Bahá. Tu dois déployer beaucoup d'effort et montrer beaucoup de persévérance et de constance pour que, si Dieu le veut, par les souffles rafraîchissants de grâce, les âmes puissent être éduquées de telle sorte qu'ils deviennent comme des cierges rayonnants, brillant dans l'ensemble de la connaissance et de la compréhension divine. Ce sujet est extrêmement important. Il est obligatoire pour chacun et doit être considéré comme un devoir.*

En vérité, tu rends actuellement un grand service aux bases fondamentales de la cause de Dieu, vu que la pierre angulaire de sa structure est la promotion de sa foi, la prise de conscience des personnes, la diffusion des enseignements divins et l'éducation de l'humanité; et tout ceci dépend de l'instruction des amis dans le travail d'enseignement. Je prie Dieu que très bientôt, tu pourras informer les enfants du Paradis d' Abhá avec ses mystères divins et ses vérités et déchirer les voiles de leurs vaines imaginations, afin que chacun d'eux puisse devenir un orateur éloquent et être capable de guider de nombreuses âmes vers la cause de Dieu. Puis l'effusion des bontés célestes deviendra manifeste et les hôtes invisibles du royaume, armés de preuves et de certitudes décisives conquerront les royaumes des réalités intérieures et les champs des cœurs des hommes, comme une simple semence, se développant en sept épis de graines.*

En ce jour, rien n'est plus important que l'instruction et l'étude des preuves claires et des arguments divins convaincants, car la source de vie et le chemin du salut s'y trouvent.*

La méthode d'instruction que vous avez projetée, c'est-à-dire, commencer par prouver l'existence et l'unicité de Dieu, le Seigneur de l' Éternité, puis établir la validité des missions proclamées par les prophètes et les messagers, et finalement expliquer les signes, les merveilles et les prodiges de l'univers, est très acceptable et vous devriez procéder de cette façon. Les confirmations du Seigneur de gloire vous seront assurément octroyées. Il est extrêmement louable d'apprendre par cœur les textes des Saintes Tablettes, des paroles et des déclarations claires. Vous devez faire tout votre possible pour éduquer, développer et instruire.*

Quelle que soit la réunion organisée pour célébrer la mémoire de la Beauté Bénie, et écouter le récit des paroles divines, est en effet un jardin de roses du royaume et cette réunion est fortifiée par les souffles rafraîchissants de sainteté qu'exhale le monde invisible, autant que les effusions de la grâce divine sont la lumière de cette réunion, et les splendeurs resplendissantes de sa grâce y sont rendues manifestes. Je prie Dieu que ces visages radieux puissent rayonner avec éclat dans le royaume de sainteté et que ces êtres ravis puissent être réunis dans les cieux de sa clémence, qu'ils puissent réciter les versets de l'unité divine au milieu du concours céleste, chanter la mélodie de sa louange et de sa glorification dans le royaume d' Abhá, élever la voix de la réjouissance dans le royaume céleste et le cri de triomphe et d'extase dans le Paradis d' Abhá.*

O bien-aimé d"Abdu'l-Bahá ! 11 n'y a aucun doute que tu sois assidûment engagé à servir la cause, à faire des discours éloquents dans les réunions des amis, et à éclaircir les mystères divins. Ces efforts permettront aux effusions de son assistance invisible de descendre, et comme un aimant, attireront les bontés divines. J'espère sincèrement que par le souffle rafraîchissant de l'Esprit Saint, tu puisses être fortifié de jour en jour, et capable de prononcer d'autres discours.*

Sa Sainteté le Báb a dit: "Si une minuscule fourmi désire en ce jour posséder la i puissance permettant d'éclaircir les passages les plus obscurs et les plus déroutants du Qur'án, son vœu sera sans aucun doute exaucé, puisque le mystère de puissance vibre éternellement au plus intime de toutes choses créées". Si une créature aussi faible peut être dotée d'une capacité si subtile, combien plus efficace doit être la force libérée par les effusions prodigues de la grâce de Bahá'u'lláh ! Que de confirmations seront accumulées, que d'élans du cœur !

... Pour cette raison, ô vous jeunesse éclairée, efforcez-vous jour et nuit d'élucider les mystères de la raison et de l'esprit et de saisir les secrets du jour de Dieu. Informez-vous des évidences prouvant que le plus grand nom est apparu.

(CÉB/1983, p. 44)

S'il est possible que dans chaque ville, lorsque l'occasion se présente, quelques personnes éclairées organisent des réunions pour présenter les preuves et les arguments de Dieu, ceci aidera énormément à élargir la conscience des hommes, si toutefois la conversation reste sur ce même sujet.

(CRB, p. 7)

Il nous incombe à tous de réciter jour et nuit les "Paroles cachées" révélées en persan et en arabe, de prier avec ferveur et d'implorer Dieu, les larmes aux yeux, que nous soyons capables de nous comporter en accord avec ses conseils. Les Paroles sacrées ont été révélées non pour être entendues, mais pour être mises en pratique.*

Nous devrions apprendre par cœur les "Paroles cachées", suivre les exhortations du Seigneur incomparable, et nous conduire de la manière qui sied à notre servitude au seuil du seul vrai Dieu.*

Sois assuré que si tu te conduis selon "Les Paroles cachées" révélées en persan et en arabe, tu deviendras une torche du feu de l'amour de Dieu, une personnification d'humilité, de modestie, d'effacement et de détachement.*

, ainsi que sur les nécessités, les principes et le but de l'Administration bahá'íe. Dans votre pays, la cause est encore dans sa période de formation. Elle a besoin d'hommes et de femmes à large vue, capables et compréhensifs. Puisse votre école récemment établie rendre d'inestimables services aussi bien dans ce domaine que dans d'autres champs d'activité. Je prierai du plus profond de mon cœur, pour votre noble effort. Soyez-en assuré et persévérez.

(25/09/1933)

Mon inaltérable conviction est que la première obligation, l'objet des constants efforts de chacun des fidèles adeptes de Bahá'u'lláh, est de s'évertuer à obtenir une meilleure connaissance de la signification de sa prodigieuse révélation. Une parfaite compréhension d'un aussi vaste système, d'une si sublime révélation, d'un dépôt aussi sacré, dépasse, pour des raisons évidentes, la capacité et la portée de nos esprits limités. Nous pouvons toutefois, et c'est même pour nous un devoir impératif, au cours de notre travail d'enseignement de la foi, de chercher à puiser de nouvelles inspirations et un surcroît de soutien dans une conception plus claire des vérités qu'elle contient et des principes sur lesquels elle est basée.

(Février 1934, aux bahá'ís d'Occident: DDW, p. 12)

Cela me chagrine d'apprendre ce que la désunion des croyants a créé. Tous les membres devraient s'appuyer avec une force et une détermination croissante, sur les principes de l'Ordre administratif, comme il a été expliqué dans le livre intitulé "Les Principes de l'Ordre administratif bahá'í". Les sujets qui ne sont pas encore traités, devraient être référés à votre Assemblée nationale. La décision de la majorité doit être maintenue et exécutée.

(9/05/1934 - adressée à l'Assemblée Spirituelle Nationale de l' Inde)

Je vous conseille de vous concentrer dorénavant sur les qualités indispensables de la foi bahá'íe et les caractéristiques distinctives de l'Ordre administratif, et de vous efforcer d'enseigner ces vérités à ceux qui vous semblent être réceptifs. Ceci constituera un acte magnifique de service dans votre longue carrière d'efforts dévoués pour cette cause glorieuse.

(31/07/1934)

Ceux qui participent à une telle campagne, que ce soit en qualité d'organisateurs ou comme artisans auxquels l'exécution de la tâche elle-même a été confiée, doivent comme préliminaire essentiel à la décharge de leurs devoirs, connaître à fond les divers aspects de l'histoire et des enseignements de leur foi. Dans leurs efforts pour atteindre ce but, ils doivent étudier consciencieusement et assidûment la littérature de leur foi, approfondir ses enseignements chacun pour soi, assimiler ses lois et ses principes, méditer sur ses avertissements, ses principes et ses buts, mémoriser quelques-unes de ses exhortations et prières, maîtriser les grands traits de son administration, être à jour sur le plan de ses affaires courantes et de ses développements les plus récents.

(Décembre 1938. aux bahá'ís des Etats-Unis et du Canada - AJD/1973, p. 66)

Comme le processus animant un ordre qui progresse rapidement sur le chemin de sa destinée, se multiplie et acquiert de la force, il faudrait continuellement diriger notre attention sur le besoin vital d'assurer, par tous les moyens possibles, l'approfondissement de la foi, la compréhension et la vie spirituelle des individus qui, comme les membres privilégiés de cette communauté, sont appelés à participer à ce développement glorieux et prêtent leur aide à cette évolution historique. Une étude approfondie de la foi qu'ils ont embrassée, de son histoire, de ses principes aussi bien spirituels qu'administratifs, une compréhension parfaite de l'Alliance de Bahá'u'lláh et du Testament d"Abdu'l- Bahá, une réalisation plus intense de l'implication des revendications que firent les fondateurs de la foi, la fidélité stricte aux lois et aux principes qu'ils ont établis, une plus grande consécration aux principes et aux vérités que contiennent leurs enseignements, tout ceci constitue, j'en suis convaincu, le besoin urgent des membres de cette communauté qui grandit rapidement. Car c'est de cette base spirituelle que dépend la solidité des institutions qui se forment avec tant de peine maintenant. Chaque événement dans ces nouveaux domaines, chaque multiplication d'institutions bahá'íes, doivent être parallèles à une plus forte poussée des racines qui soutiennent la vie spirituelle de la communauté et assure son développement solide. De ce besoin vital et toujours présent, l'attention ne doit jamais être détournée ni, dans aucun cas, négligée ou subordonnée à la tâche également vitale et urgente qu'est l'expansion des institutions administratives bahá'íes.

(30/12/1948, à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís d'Australie et de la Nouvelle-Zélande)

... Le devoir suprême d'approfondir la vie spirituelle de ces nouveaux collaborateurs, si précieux et très estimés, et d'illuminer leur esprit sur les vérités essentielles contenues dans leur foi, ses institutions fondamentales, son histoire et son origine les doubles Alliances de Bahá'u'lláh et d"Abdu'l-Bahá, I' Ordre administratif actuel, I' Ordre administratif futur, les lois du Plus Saint Livre, les institutions inséparables du gardiennat et de la Maison Universelle de Justice, les événements remarquables des âges héroïques et formatifs de la foi, et sa relation avec les dispensations qui l'ont précédés, son attitude envers les organisations sociales et politiques qui l'entourent doivent continuer de constituer l'aspect le plus vital de la grande croisade spirituelle lancée par les champions de la foi parmi les peuples de leurs républiques sœurs au Sud.

(18/08/1949, à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís des Etats-Unis - CI, pp. 76-77, texte en anglais)

L'approfondissement et l'enrichissement de la vie spirituelle de chaque croyant, sa compréhension croissante des vérités essentielles fondamentales de sa Foi, sa formation dans le travail administratif, sa compréhension du principe des Alliances qu'établirent son Auteur et son interprète autorisé de ses enseignements, devraient devenir le but suprême des représentants nationaux responsables de la formation du progrès et de la consolidation de ces comités.

(1/03/1951 - à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'í d'Australie et de la Nouvelle-Zélande)

Les représentants élus de cette communauté ne doivent pas négliger leur responsabilité suprême de sauvegarder la vie spirituelle de ses membres, d'enrichir continuellement et autant qu'ils le peuvent, cette vie, d'approfondir leur compréhension des caractéristiques marquantes et des vérités fondamentales de la foi bahá'íe, et de les encourager et les inspirer à refléter son esprit et ses préceptes dans leur vie et leur conduite personnelle.

(14/06/1954, à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'í d'Amérique du Sud)

Comme le cours de l'expansion et de la consolidation interne devient plus important, les représentants nationaux élus de cette communauté, ne doivent pas omettre de se consacrer à cette tâche fondamentale et d'une grande importance qu'est l'enrichissement continuel de la vie spirituelle de ses membres, I' approfondissement de leur compréhension des vérités essentielles, des doctrines et des principes de base de leur foi, de leur demander une adhérence stricte à ses lois et statuts, et de donner un exemple à ses co-réligionnaires par une réflexion plus complète, dans leur vie et conduite personnelle, des vérités ennoblissantes animant la révélation de Bahá'u'lláh.

(24 juin 1954 - à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís d 'Amérique centrale)

Par dessus tout, le très grand effort que votre assemblée devrait faire est de familiariser les nouveaux croyants avec les vérités fondamentales et spirituelles de la foi, et les origines, les buts, ainsi qu'à la marche d'un Ordre administratif divinement institué, de les informer d'une manière plus complète, de l'histoire de la Foi, d'infiltrer dans leur esprit une compréhension plus profonde des Alliances de Bahá'u'lláh et d"Abdu'l- Bahá, d'enrichir leur vie spirituelle, de les inciter à un plus grand effort et à une participation plus étroite à la fois dans l'enseignement de la foi et dans ses activités administratives, et de les inspirer à faire les sacrifices nécessaires au progrès de ses intérêts vitaux Car, comme le corps des supporteurs notoires de la foi s'agrandit, que la base de la structure de son Ordre administratif s'élargit, et que la renommée de la Communauté s'étend très loin, un progrès parallèle doit être réalisé, si les fruits déjà recueillis doivent durer, dans la stimulation spirituelle de ses membres et l'approfondissement de leur vie intérieure.

(26/06/1956 - à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'í du Canada)

... une connaissance plus solide des vérités essentielles de la foi, une étude plus poussée de son histoire et une compréhension plus approfondie de l'origine, de la signification, des principes, du statut et des réalisation actuelles de son ordre mondial embryonnaire et de l'Alliance à laquelle elle doit sa naissance et sa vitalité - ce sont ces conditions primordiales qui seules peuvent garantir le départ et hâter l'avènement de cette ère bénie que chaque cœur bahá'í de la Grande Bretagne attend avec tant d'impatience, et dont la gloire ne peut, actuellement, qu'être à peine discernée.

(30 août 1957, à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'í des lues Britanniques)

4. EXTRAITS DES LETTRES ÉCRITES DE LA PART DE SHOGHI EFFENDI

(Extraits de lettres adressées aux croyants, si aucune autre précision n'est indiquée)

Les livres sacrés sont remplis d'allusions à cette nouvelle Dispensation. Dans le livre de l' Iqán, Bahá'u'lláh donne l'idée dominante et explique quelques-uns des passages marquants, espérant que les amis continueront d'étudier tout seul les livres sacrés et dévoileront les mystères qui s'y trouvent. Les gens ne comprenant pas le sens des symboles et la vérité des versets sacrés, pensaient que c'était des mythes et des rêves irréalisables. C'est le devoir des amis - qui sont dotés par Bahá'u'lláh du pouvoir de discernement - d'étudier ces livres sacrés, de méditer sur leurs textes et d'enseigner à ceux qui sont découragés les trésors de connaissance qu'ils contiennent.

(11/03/1923)

Si la jeune génération bahá'íe, sur laquelle Shoghi Effendi fonde de grands espoirs, se donne la peine d'étudier à fond et minutieusement la foi, lire son histoire, découvrir ses principes fondamentaux et devenir à la fois bien informé et énergique, elle pourra, sans aucun doute, réaliser de grandes choses. C'est sur leurs épaules que le Maître a placé l'énorme travail d'enseignement. Ce sont eux qui devront élever l'appel du royaume et réveiller les gens de leur sommeil. S'ils manquent à leur devoir, la cause est condamnée à la stagnation.

(26/04/1923 , à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'í de l' Inde)

S'approfondir dans la cause signifie lire les écrits de Bahá'u'lláh et du Maître très minutieusement afin de pouvoir les présenter aux autres dans leur forme pure. Beaucoup ont une idée superficielle de la foi. Par conséquent, ils la présentent avec toutes sortes d'idées personnelles. Comme la cause est encore à son début, nous devons être très prudents de peur que nous ne nous trompions et ne nuisions au mouvement que nous adorons tant.

Il n'y a aucune limite à l'étude de la cause. Plus nous lisons les écrits, plus de vérités nous pouvons y trouver et plus nous verrons que nos notions préalables étaient erronées.

(25/081926)

Shoghi Effendi est particulièrement ravi de savoir que les jeunes étudient le Testament, car ce document est indispensable à une compréhension complète de l'esprit, de la mission et de l'état futur de la foi bahá'íe. Il serait bon d'avoir un ami compétent pour leur expliquer quelques-uns des passages.

(28/021928)

Shoghi Effendi est sûr que plus vous étudiez la cause et ses enseignements, plus vous réaliserez le genre de mission qu'elle doit remplir dans le monde actuel. Dr. Jowette de Balliol a dit avec justesse que c'est la plus grande lumière qui soit apparue en ce monde depuis le christianisme, que la génération actuelle est trop près d'elle pour apprécier son importance, et que c'est seulement dans l'avenir que son importance deviendra manifeste. Il croit que même les bahá'ís ne peuvent concevoir le changement merveilleux et fondamental que les principes de ce mouvement et l'esprit des enseignements et la vie de ses fondateurs feront dans le cœur et l'esprit de cette génération et des générations futures.

(17/121928)

Il espère sincèrement que votre groupe augmentera en nombre tous les jours et commencera petit à petit à faire rayonner sa lumière de guide sur les régions avoisinantes. Cependant, afin d'atteindre cette étape, vous devez déployer tous vos efforts pour approfondir votre connaissance des enseignements et de la littérature de la cause. Les écrits de Bahá'u'lláh et du Maître sont comme de vastes mers; plus vous les étudiez, plus de trésors inestimables vous y trouverez. Et c'est seulement après l'acquisition de ces trésors que nous pouvons espérer de les partager avec d'autres.

(4/03/1931 , aux bahá'ís de Colombus-Ohio, Etats-Unis)

Shoghi Effendi espère qu'en premier lieu, vous déploierez tous vos efforts pour approfondir votre propre connaissance des enseignements et qu'ensuite vous lutterez pour attirer d'autres gens. Vous devriez former des classes d'étude et lire les livres importants qui ont été publiés, particulièrement Iqán qui contient les principes fondamentaux de la foi. Celui qui médite sur ce livre, et saisit toute son importance, obtiendra un aperçu net des anciennes écritures, et appréciera la vraie mission du Báb et de Bahá'u'lláh.

(27/03/1931 , à l'Assemblée Spirituelle Locale des Bahá'í de St-Louis, Missouri, Etats-Unis)

Comme vous êtes bahá'í, vous savez certainement que Bahá'u'lláh considérait l'instruction comme un des facteurs les plus fondamentaux d'une vraie civilisation. Cependant, cette éducation afin d'être adéquate et fructueuse, devrait être compréhensive dans sa nature` et elle devrait prendre en considération non seulement le côté physique et intellectuel de l'homme mais aussi ses aspects spirituels et éthiques. Ceci devrait être le programme des jeunes bahá'ís dans le monde entier.

(9/07/1931)

Concernant le mode d'étude que vous pouvez suivre, Shoghi Effendi préfère que vous trouviez vous-même le sujet que vous aimez le plus et pour lequel vous êtes particulièrement doué, après avoir consulté votre mère. La cause est telle que nous pouvons la servir quelle que soit notre profession. La seule nécessité est que nous soyons motivés spirituellement et non guidés par des considérations purement matérialistes. Nous ne devrions pas non plus permettre que nos études nous empêchent d'approfondir notre connaissance de la littérature de la cause.

(9/11/1931)

Shoghi Effendi pense que le but véritable des écoles d'été est d'approfondir la connaissance ~es amis. Les cours sont essentiels, car ils donnent une merveilleuse image du sujet. Mais il ne suffit pas d'avoir une vue générale. Les amis doivent approfondir leur connaissance et cela peut être accompli si les cours sont accompagnés de groupes d'étude et de séminaires dirigés par le même enseignant.

Il est certain que le monde fait face à une grave crise, et les conditions sociales, économiques et politiques deviennent chaque jour plus complexes. Si les amis désirent prendre les devants pour informer le monde, ils doivent commencer par s'instruire eux-mêmes et comprendre quels sont réellement les problèmes et les difficultés qui déroutent l'esprit des hommes. C'est dans ces écoles d'été qu'ils devraient obtenir cette formation.

(27/01/ 1932)

En plus de cela, les amis devraient arranger des classes d'étude convenables et approfondir leur connaissance des enseignements. C'est seulement par une telle compréhension minutieuse de la littérature de la cause que vous pouvez apprécier le message réel que Bahá'u'lláh a apporté au monde. Et, c'est seulement ensuite que vous verrez combien le travail des autres sociétés et mouvements qui existent actuellement dans le monde, est incomplet et insuffisant.

(1/02/1932)

Shoghi Effendi espère que vous déploriez tout votre effort pour approfondir votre connaissance de la littérature du mouvement, jusqu'à ce que vous preniez connaissance de son esprit et de ses principes. Tant que vous ne vous emparez pas d'un tel appui ferme, vous ne serez jamais capable d'enseigner et rendre un vrai service pour promouvoir la foi. Le Livre d' Iqán, qui a une importance particulière, explique la position de la cause vis-à-vis des Prophètes de Dieu et de leur mission dans l'histoire de la société. Outre ceci, il y a seulement après être convaincu que sa publication éveillera les amis à un plus grand sacrifice et à une manière plus déterminée d'enseigner. Autrement, il n'aurait pas consacré tant de temps à la traduction.

La lecture sur la vie et les activités de ces âmes héroïques doit forcément influencer notre mode de vie et l'importance que nous attachons à nos services dans la cause. Shoghi Effendi espère donc que les amis liront, non plutôt étudieront ce livre, et encourageront aussi les jeunes à faire de même...

Il est aussi très important d'organiser des classes d~étude et de s'approfondir dans les enseignements. Un grand tort est fait à la foi lorsqu'une personne enseigne sans connaître parfaitement la littérature bahá'íe. "Peu de connaissance est dangereux" s'applique entièrement au travail d'enseignement. Les amis devraient lire les écrits et être capables de citer des extraits de Tablettes lorsqu'ils délibèrent de sujets qui concernent la foi.

(9/05/1932)

Il approuve entièrement l'idée d'organiser des classes d'étude, car plus les amis approfondiront leur compréhension des enseignements, plus fermes et inébranlables ils deviendront, et plus résolus seront-ils dans leur soutien des institutions de la foi. Les bahá'ís devraient posséder à fond les livres tels que l' Iqán, Les Leçons de St-Jean d'Acre et les Dawn-Breakers. Ils devraient lire ces livres maintes et maintes fois. Les deux premiers livres leur révéleront le sens de cette révélation divine ainsi que l'unité de tous les prophètes d'autrefois... Le troisième livre montrera comment la foi fut introduite dans le monde et comment ses premiers adhérents affrontèrent héroïquement le martyre et la souffrance, dans leur désir d'établir la cause dans le monde. Connaître la vie de ces héros créera en nous l'incitation de suivre leurs pas et de faire de même.

(9 /06/1932)

Il espère sincèrement que chaque individu exprimant son désir d'adhérer au mouvement, devienne graduellement si confirmé, que, quelle que soit la multitude d'épreuves et de tribulations, il ne sera pas découragé de travailler pour la propagation de la foi à travers le monde.

Pour entreprendre une telle tâche, cependant, il est nécessaire qu'ils approfondissent leur connaissance des enseignements. Ils devraient apprendre à étudier eux-mêmes les paroles et aussi à comprendre leur sens, et en imbiber leur esprit.

Le souhait de Shoghi Effendi n'est pas seulement d'augmenter le nombre d'amis mais aussi d'avoir des bahá'ís plus sincères et plus compréhensifs. La tâche des enseignants est de produire de tels serviteurs efficaces pour notre foi bien-aimée.

(18/10/1932)

Le Maître attachait beaucoup d'importance à ce que les amis apprennent par cœur les Tablettes de Bahá'u'lláh et du Báb. De son vivant, c'était une tâche habituelle des enfants de la maisonnée d'apprendre des Tablettes par coeur...

(19/10/1932)

Chaque âme, qui désire servir le mouvement ou se considère comme membre actif du groupe, devrait lire maintes et maintes fois, des livres tels que Iqán, Les Leçons de St-Jean d'Acre, Les Tablettes de Bahá'u'lláh, Le récit de Nabíl et le livre de Dr. Esslemont: Bahá'u'lláh et l' Ère Nouvelle.

(9/11/1932)

On devrait donner des cours précis sur les différentes phases de la foi bahá'íe, et d'une manière qui stimulera les étudiants à poursuivre leurs études en privé une fois qu'ils retournent chez eux, car une période de quelques jours n'est pas suffisante pour tout apprendre. On devrait leur dire de prendre l'habitude d'étudier la cause constamment, car plus nous lisons les Écrits, plus la vérité qu'ils contiennent nous sera révélée.

(24/11/1932)

Il est cependant très important que ces nouveaux venus étudient les enseignements et les connaissent parfaitement, sinon leur foi sera édifiée sur des sables mouvants et pourrait être facilement démolie. Les paroles de Bahá'u'lláh et du Maître ont cependant un pouvoir créatif et sont sûrs d'éveiller dans le lecteur le feu immortel de l'amour de Dieu.

(17/02/1933)

Il ne nous demande pas de Le suivre aveuglement, comme Il le dit dans une de ses Tablettes, Dieu a doué l'homme de raison pour qu'il agisse comme une lumière de torche et qu'il soit guidé vers la vérité. Lisez les paroles sacrées, considérez ses enseignements et mesurez leur valeur à la lumière des problèmes actuels, et la vérité vous sera, sans aucun doute, révélée.

(26/02/1933)

Shoghi Effendi a éprouvé un grand plaisir et une élévation spirituelle lorsqu'il a traduit le Récit de Nabíl. La vie de ceux qui y figurent est tellement émouvante que celui qui lit ces récits est inévitablement touché et déterminé à suivre leurs pas dans le chemin de sacrifice pour la foi. Le Gardien croit donc que les amis devraient lire ce livre et particulièrement les jeunes qui ont besoin d~inspiration pour les diriger à travers ces jours troublés.

(11/03/1933)

Le deuxième point sur lequel le Gardien désire insister et qu'il ne faut pas oublier, est la nécessité pour chaque membre loyal et actif de votre comité de bien concentrer son attention sur l'étude et la compréhension minutieuse des principes spirituels et administratifs de la foi, comme étant un pas nécessaire pour l'enseignement actif et fructueux. Vous devriez d'abord vous nantir suffisamment de connaissances nécessaires à la cause, et ensuite, et seulement ensuite. essayer d'enseigner.

(Août 1933 , au Comité des Jeunes, mentionné dans Bahá'í World, Vol V, p. 372)

Votre étude minutieuse et continue des enseignements, comme l'exprime votre empressement à être en contact étroit et constant avec toutes les publications bahá'íes, est en effet remarquable. Car, non seulement vous approfondissez votre connaissance des principes de base de la foi et vous restez en contact étroit avec ses développements administratifs, mais aussi cela vous donne une occasion de vous préparer pour l'enseignement. Étudier et enseigner sont les deux obligations sacrées de chaque croyant responsable et actif de la foi.

(13 /08/1933)

Pendant ces jours obscurs, lorsque le monde est pris dans le tourbillon d'agnosticisme et du matérialisme, le Gardien compte ardemment sur de tels croyants dévoués et ardents, comme vous, pour se lever et proclamer la parole sainte de Dieu qui est l'unique et la plus fructueuse arche de salut pour l'humanité. C'est seulement cela qui pourra empêcher notre civilisation de tomber dans le chaos et l'anarchie. C'est donc la responsabilité sacrée de chaque disciple loyal de la foi de réaliser la tâche immense qu'il est appelé à accomplir, et de chercher toutes ces mesures - qui peuvent lui permettre de contribuer pour sa part, toutefois modeste, au progrès de la cause. Et c'est évident qu'un tel but ne peut être atteint tant que nous ne sommes pas suffisamment imprégnés de l'esprit et informés des principes et des enseignements de base de la foi.

Le Gardien vous encourage fermement à vous familiariser de plus en plus avec la littérature de la cause, d'étudier et d'examiner tous ses aspects qu'ils soient spirituels, sociaux ou administratifs, afin que vous puissiez être capable d'être rangé dans un futur très proche parmi les distingués et éminents enseignants, et interprètes du mouvement.

(10/09/1933)

Le conseil fraternel qu'il vous donne, ainsi qu'à tous les jeunes croyants loyaux et ardents tels que vous, est que vous devriez approfondir vos connaissances de l'histoire et des principes de la foi, non seulement en étudiant soigneusement, les écrits, mais aussi en participant activement, sincèrement et continuellement à toutes les activités de votre communauté, qu'elles soient administratives ou autres. La vie de la communauté bahá'íe vous procure un laboratoire indispensable où vous pouvez reproduire en action concrète et constructive les principes que vous avez assimilés lors des enseignements. En devenant une part réelle de cet organisme vivant, vous pouvez comprendre le véritable esprit qui se trouve dans les enseignements bahá'ís. Étudier les principes et essayer de vivre conformément à ceux-ci, sont donc les deux moyens essentiels par lesquels vous pouvez assurer le développement et le progrès de votre vie spirituelle intérieure et extérieure. Que Bahá'u'lláh vous permette d'obtenir ce rang élevé, et qu' Il maintienne la torche de foi éternellement brûlante dans votre cœur !

(2/11/1933)

Le manque de compréhension parfaite des lois et des principes de base de l'administration est source de désaccords et de disputes parmi les croyants. Malgré les instructions et les recommandations répétées et énergiques de notre Gardien - que les amis devraient approfondir leur connaissance de tous les enseignements administratifs de la foi, tant par l'étude et que par la pratique néanmoins quelques-uns ont, pour une raison ou une autre, négligé d'agir ainsi. Le résultat a été qu'ils travaillent dans le noir, ne sachant où chercher conseil pour tous ces sujets.

(11/02/1933)

Le Gardien... était content d'apprendre le progrès de vos études académiques, et les plans futurs pour étudier et enseigner la cause. L'esprit qui vous anime et vous soutient dans le service de la foi est en effet remarquable, et c'est cet esprit qui vous poussera, sans aucun doute à rendre des services impérissables à la cause de Bahá'u'lláh. La formation universitaire que vous recevez actuellement vous sera une aide immense dans vos efforts pour présenter le message dans les cercles intellectuels. De nos jours, où les gens sont si sceptiques concernant la religion et regardent avec tant de mépris les organisations et les mouvements religieux, il semble qu'il soit plus que jamais nécessaire, pour nos jeunes bahá'ís, d'être bien équipés intellectuellement afin qu'ils puissent présenter le message convenablement et de telle sorte, qu'ils convainquent chaque observateur, de l'efficacité et du pouvoir des enseignements. En considération de cela, Shoghi Effendi vous conseille de persévérer dans vos études, et il croit que le résultat en sera pour vous une très grande assistance dans vos activités d'enseignement.

(5/05/1934)

Le Gardien encourage fermement tous les membres de l'Assemblée spirituelle nationale de lire attentivement et de méditer tranquillement le sens apparent et extérieur ainsi que l'esprit intérieur de toutes ses communications sur l'origine, la nature et le fonctionnement actuel de l'Ordre administratif de la foi. Une compilation de ces lettres a été publiée dernièrement aux Etats-Unis sous le titre de "L'Administration bahá'íe" et une connaissance complète de ce livre semble être tout à fait essentielle pour régler de la meilleure manière les problèmes administratifs auxquels votre Assemblée Spirituelle Nationale doit faire face.

(9/05/1934, à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís de l'Inde)

Shoghi Effendi était aussi heureux de voir la réaction que produisit dans votre commune, sa dernière communication générale ("La Dispensation de Bahá'u'lláh") adressée aux amis en Occident. Il espère que les croyants, par des études attentives et continues de cette importante communication, acquerront une nouvelle vision de la cause, et seront stimulés et redoubleront leurs efforts pour la propagation et la consolidation de leur travail pour la foi.

(11/05/1934)

Shoghi Effendi désire aussi que j'exprime sa plus profonde appréciation pour votre intention d'étudier le Qur'án. La connaissance de ce livre saint révélé est, en effet, indispensable pour chaque bahá'í qui désire comprendre les écrits de Bahá'u'lláh. Et en prenant ceci en considération, le Gardien a toujours encouragé les amis à étudier ce Livre aussi minutieusement que possible, et ceci en particulier dans les écoles d'été. La traduction de Sale (en anglais) est la meilleure qu'il existe, mais la version de Rodwell (en anglais) est plus littéraire donc plus facile à lire.

(11/05/1934)

Il pense en effet qu'il est temps que les croyants allemands acquièrent une connaissance profonde ainsi qu'une compréhension complète des Tablettes importantes de Bahá'u'lláh, telles que "Le livre de Mon Alliance", et "Le Testament d"Abdu'l- Bahá", tout deux constituent la base même sur laquelle le système administratif tout entier de la foi a été bâti et établi. Quant à "La Dispensation de Bahá'u'lláh", ce livre représente aussi un supplément inestimable à ces Tablettes sus-mentionnées.

(10/01/1935)

Il pense que votre persévérance dans l'étude de l'Administration est plus opportune et d'une importance pratique vitale puisqu'elle sert à consolider et à diriger vers un objectif défini votre travail d'enseignement général. Sans l'étude et l'application de L'Administration, l'enseignement de la cause devient non seulement dénué de sens, mais perd aussi de son efficacité et de sa force.

(31/05/1935)

En ce qui concerne le programme de l'école pour l'été prochain, le Gardien conseille vivement et même encourage les amis à faire une étude approfondie du Qur'án, car une connaissance de ces Écrits saints est absolument indispensable à tout croyant qui désire une compréhension adéquate, et une lecture intelligente des écrits de Bahá'u'lláh.

Bien qu'il y ait parmi les bahá'ís occidentaux peu de personnes qui soient capables d'enseigner un tel cours d'une manière érudite, cependant, le simple manque de tels enseignants compétents devrait encourager et stimuler les croyants à mieux connaître les écritures saintes de l'Islam.

De cette manière apparaîtront peu à peu des bahá'ís distingués qui auront une telle connaissance des enseignements de l' Islám qu'ils seront capables de guider les croyants bahá'ís dans leur étude de cette religion.

(2 /12/1935)

Le Gardien apprécie particulièrement que votre comité (national de jeunes) a insisté sur l'étude des "Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh", et il croit que ce livre devrait être le guide et le compagnon constant de chaque croyant, surtout ceux qui s'engagent à enseigner la cause d'une manière active. Il espère ardemment que ce livre suscitera, dans le cœur de tous les amis, une nouvelle lumière de laquelle ils recevront une directive plus complète et une mesure d'inspiration plus grande dans l'exécution de leurs tâches pour la Cause.

(28/01/1936)

Il est particulièrement ravi de savoir que le livre "Les Extraits des Écrits" est d'une si grande inspiration pour les jeunes bahá'ís, et que tous font une étude minutieuse de son contenu, dans le but de se préparer pour un travail d'enseignement convenable. Son espoir est que ce livre leur permette d~acquérir un sentiment plus complet de leurs fonctions et de leurs responsabilités, et également de se lever et de montrer l'exemple au reste des croyants, non seulement dans le champ de l'enseignement, mais aussi dans tous les autres champs d~activités bahá'íes. Il supplie ardemment Bahá'u'lláh de votre part et de la part de toute l'assemblée de jeunes bahá'ís à travers les Etats-Unis, et particulièrement le Comité national des jeunes, que l'inspiration, la connaissance et la direction vous soient données pour activer un service efficace et loyal.

(2/02/1936)

On devrait faire un effort pour élever le niveau des études afin de procurer à l'étudiant bahá'í une connaissance complète de la cause, ce qui lui permettrait de l'expliquer convenablement au public instruit.

(8/11/1937)

Il a notamment remarqué avec une véritable satisfaction les recommandations que le Comité national des jeunes fît aux membres de notre jeunesse bahá'íe, de faire une étude approfondie du Testament du Maître et de méditer plus attentivement sur ses implications nombreuses et d'une grande portée. Il espère que les conférences régionales de la jeunesse... ont consacré tout le temps nécessaire à l'étude et à la discussion de ce sujet très important, et lui ont donné tout l'accent qu'il mérite. Il priera que les résultats obtenus soient tels, qu'ils donnent à tous les participants une vision claire et plus large des tâches, des responsabilités et des obligations qu'ils sont appelés à remplir au cours de cette année, et un stimulant renouvelé pour prendre une part active au succès et à la réalisation complète du Plan de sept ans.

Le Gardien conseille que dans leurs études du Testament, les jeunes croyants utilisent la "Dispensation" qui, sans aucun doute, les aidera considérablement à comprendre toutes les implications du document sacré et historique, qu'il décrit comme étant "La Charte du Nouvel Ordre mondial".

(9/01/1939)

C'est son vif souhait et la prière ardente de son cœur que vous puissiez approfondir de plus en plus votre foi, et augmenter votre compréhension et votre appréciation des enseignements et déployer une ferveur et une persévérance semblables dans vos études bahá'íes pour acquérir graduellement toute la connaissance, la formation et l'expérience nécessaires afin de servir d'une manière active et effective la foi à l'avenir. Bien que vous soyez encore jeune, vous devez vous efforcer dès maintenant, par une association étroite avec vos coreligionnaires et par votre application assidue aux études bahá'íes, de vous préparer pour le jour où vous serez appelé en tant que membre adulte et responsable de la Communauté, à prendre part aux activités de la cause, et de cette façon, vous prouverez que vous êtes digne d'être membre de cette communauté universelle créée par Bahá'u'lláh.

Le Gardien était vraiment ravi de noter que vous aviez déjà commencé à lire des livres bahá'ís, et il aimerait vous conseiller particulièrement de vous efforcer d'apprendre par cœur certains passages des écrits de Bahá'u'lláh et, en particulier, quelques-unes de ses prières. Cet entraînement vous serait sans aucun doute une aide immense dans vos futures études de la cause, et vous servirait aussi à approfondir et à enrichir considérablement votre vie spirituelle dès maintenant.

(10/04/1939)

Ces critères de la conduite bahá'íe qu'il a lui-même énoncée dans sa dernière épître générale, "L'Avènement de la justice divine", et dont le devoir suprême de chaque croyant loyal et consciencieux devrait être de s'efforcer de les observer et de les promouvoir, méritent une étude et une méditation sérieuses... Les principes et les méthodes qu'exposa le Gardien dans son livre "L'Avènement de la justice divine" sur ce sujet vital qu'est la morale bahá'íe, devraient en effet se révéler être une inspiration et un guide inestimables pour tous les étudiants et amis qui assistent aux sessions de l'École d'été, et ainsi ils seront préparés à mieux apprécier les privilèges et à endosser plus convenablement les responsabilités de l'Ordre mondial de Bahá'u'lláh dont il font partie.

(20/05/1939)

Assurément, les croyants quelque qualifiés qu'ils soient aussi bien comme administrateurs que comme enseignants et aussi élevés que soient leurs mérites intellectuels et spirituels, ne doivent jamais être considérés comme un modèle avec lequel on peut évaluer et mesurer l'autorité divine et la mission de la foi. C'est vers les enseignements eux-mêmes et vers la vie des fondateurs de la cause que les croyants doivent se tourner pour leur instruction et leur inspiration et c'est seulement en gardant strictement une attitude loyale, qu'ils pourront espérer établir leur loyauté envers Bahá'u'lláh sur une base stable, imprenable et inattaquable. Vous devriez donc prendre à cœur et essayer de contribuer, avec une vigilance soutenue et d'incessants efforts, à jouer votre rôle complet dans le développement graduel de ce divin ordre mondial.

(23/08/1939)

Il vous conseille de continuer d'approfondir vos connaissances et votre compréhension de cette révélation, non seulement par une étude des écrits bahá'ís faite patiemment et minutieusement, mais aussi par une association active avec vos coreligionnaires, et une participation sérieuse dans les activités de votre communauté bahá'íe locale.

(12/02/1940)

La responsabilité des jeunes croyants est très grande, parce qu'ils doivent non seulement prendre en mains l' œuvre de leurs aînés et mener à bonne fin les affaires de la cause en général, mais encore parce que le monde qui se profile devant eux ainsi que l'a dit Bahá'u'lláh - sera un monde désillusionné par ses souffrances et prêt enfin à écouter son" divin message. Par conséquent on doit attendre des tenants d'une religion telle que la vôtre qu'ils jouissent d'une très haute réputation. Approfondir leurs connaissances, se perfectionner dans les critères bahá'ís de vertu et de conduite intègre, telle devrait être la tâche suprême de tout jeune bahá'í.

(6/06/1941 , à la jeunesse bahá'íe de Bombay)

Vous, enfants et jeunes gens bahá'ís, de grands privilèges et de grandes obligations vous attendent car votre génération sera celle qui aidera à construire un monde nouveau, meilleur et plus beau lorsque les sombres années de cette guerre seront passées. Vous devriez vous préparer pour cette grande tâche en essayant de saisir la véritable signification des enseignements et non pas tout simplement les accepter comme quelque chose qui vous est enseigné. Ils sont comme un nouveau monde merveilleux qui commence seulement à être exploré et quand nous nous rendrons compte que Bahá'u'lláh a apporté des enseignements et des lois pour mille ans à venir, nous pourrons aisément voir que chaque nouvelle génération pourra trouver dans les écrits une plus grande signification que celles qui l'ont précédées n'auront pu le faire.

(14/10/1942)

Quant à votre question au sujet de vos études: Comme c'est un sujet purement personnel qui concerne votre avenir, le Gardien sent que vous devriez prendre vous même la décision en consultant avec vos parents. Il vous encourage cependant à vous consacrer autant que possible à l'étude et à la propagation des enseignements bahá'ís, quelles que soient vos autres occupations.

(26/05/1943)

La cause a besoin de plus d'érudits bahá'ís, de personnes qui ne lui sont pas seulement dévouées et croyantes, et sont désireuses d'en parler aux autres, mais aussi, de personnes qui ont une bonne compréhension des enseignements et de leur sens, et qui peuvent mettre en corrélation leur croyance avec les pensées et les problèmes actuels des peuples du monde.

La cause possède le remède pour toutes les maladies du monde. La raison pour laquelle davantage de gens ne l'acceptent pas est que les bahá'ís ne sont pas toujours capables de leur présenter la foi d'une manière qui puissent satisfaire les besoins immédiats de leur esprit. Les jeunes bahá'ís comme vous, doivent se préparer à apporter réellement le message à leur génération qui en a désespérément besoin et qui peut comprendre le langage qu'elle parle si bien.

Il vous conseille d'étudier les Causeries d"Abdu'l-Bahá entre autres livres, car sa méthode pour approcher l'esprit du public ne peut être surpassée.

(21/10/1943)

Le Gardien espère qu'en plus des études que vous abordez, vous étudierez continuellement les enseignements et vous vous efforcerez d'en acquérir une connaissance approfondie. L'importance des jeunes bahá'ís devenant bien nourris de chaque branche des enseignements ne peut être assez soulignée car ils ont devant eux de grandes tâches d'enseignement à réaliser.

(24/12/1943)

Les jeunes hommes et les jeunes femmes dans la foi doivent être des élèves sérieux et réfléchis des enseignements bahá'ís pour qu'ils puissent enseigner de manière à convaincre les gens que tous leurs problèmes ont un remède. Ils doivent comprendre l'administration afin de pouvoir administrer avec sagesse et efficacité les affaires toujours croissantes de la cause; ils doivent être des exemples de la manière de vivre bahá'íe. Tout ceci n'est pas facile, mais le Gardien est toujours très encouragé de voir l'esprit qui anime les jeunes croyants comme vous. Il fonde de très grands espoirs sur ce que votre génération réalisera.

(12/05/1944)

Il sent qu'en contactant les croyants et en enseignant de nouvelles âmes, vous devriez les aider à acquérir une connaissance et une compréhension totales de l'Alliance et du Testament. Ceci les fortifiera pour affronter chaque épreuve, et pour comprendre la nature de la maladie spirituelle qui afflige ceux qui se détournent des institutions de la foi. En effet, c'est une époque d'épreuves et d'adversités aussi bien pour le monde entier que pour les croyants.

(15/08/1945)

Il est tout à fait d'accord avec vous, les bahá'ís ont besoin d'approfondir leur connaissance des enseignements, et un cours pour l'instruction des adultes serait excellent si on pouvait l'organiser et si les amis y participaient. Les principes, l'administration et les bases de la foi sont bien connus, mais les amis ont un grand besoin d'étudier des œuvres plus profondes qui leur donneraient la maturité spirituelle à un plus grand degré, unifieraient la vie de leur communauté et leur permettraient d'être des exemples de la manière de vivre la vie bahá'íe; en d'autres mots Mener la vie".

(24/02/1946)

Par promouvoir les intérêts vitaux des institutions de la foi, le Gardien veut dire parmi d'autres choses, que nous devrions aider nos assemblées en nommant des membres sages et capables, en soutenant leurs décisions, en faisant des propositions pour le travail lors des Fêtes, et en se consultant convenablement au sujet des affaires de la cause; en contribuant au fonds, en approfondissant notre connaissance de l'ordre administratif, etc.

(18/03/1946)

Le Gardien pense qu'une solide connaissance de l'histoire, y compris l'histoire religieuse, et aussi des sujets sociaux et économiques, est d'une grande assistance dans l'enseignement de la cause aux gens intelligents; quant à savoir sur quels sujets de la Foi vous devez vous concentrer, il sent que les jeunes bahá'ís devraient avoir une très bonne connaissance des livres tels que "Les Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh", "Les Dawn-Breakers", "Dieu passe près de nous", "Iqán", "Les Leçons de St-Jean d'Acre" et les plus importantes des Tablettes. Tous les aspects de la foi devraient être étudiés minutieusement.

(4/05/1946)

Il n'y a aucune objection à ce que les amis apprennent par cœur des prières, au contraire, c'est excellent.

(6/09/1946)

De grandes tâches restent encore à faire: non seulement la tâche, que le Maître dans sa grâce a confiée aux amis nord-américains, reste à accomplir, mais les croyants doivent également cultiver un esprit d'amour et d'unité plus profond dans leur communauté. Les amis ne sont pas encore, de différentes manières, spirituellement mûrs; ils doivent étudier les enseignements plus minutieusement et apprendre à agir comme des âmes vraiment mûres dans toutes leurs relations, aussi bien dans la cause qu'avec leur semblable.

(5/02/1947 , à l'Assemblée Spirituelle Locale des Bahá'ís de Teanock, New Jersey, Etats-Unis)

Il sent que nombre de perplexités qui se présentent à votre esprit pourraient être dissipées si vous concevez toujours les enseignements comme une entité comprenant beaucoup de facettes. La vérité, en couvrant des sujets différents, peut paraître contradictoire, et pourtant, c'est une entité si vous menez la pensée à bonne fin... Il espère que vous resterez convaincu" intérieurement que pour ces choses qui semblent parfois difficiles à comprendre, il y a, en général, une explication tout à fait simple et raisonnable.

(24/02/1947)

Par "Vérités de la foi", il veut dire les grands enseignements et principes enchâssés dans notre littérature bahá'íe; nous pouvons les trouver en lisant les livres en étudiant avec des érudits bahá'ís lors des écoles d'été et dans des cours, et à l'aide de données d'études.

(19/04/1947)

Shoghi Effendi a pendant des années encouragé les bahá'ís (ceux qui lui demandaient conseils et aussi en général) d'étudier l'histoire, l'économie, la sociologie, etc. afin d'être au courant de tous les mouvements et pensées progressifs qui sont publiés de nos jours, et ainsi ils pourront les mettre en corrélation avec les enseignements bahá'ís. Il veut que les bahá'ís étudient davantage et non moins. Plus ils ont de connaissances générales, scientifiques et autres, mieux cela vaut pour eux. De plus, il encourage constamment les amis à étudier réellement les enseignements bahá'ís plus minutieusement. On pourrait comparer les enseignements de Bahá'u'lláh à une sphère: il y a les points des pôles opposés, et au milieu, les pensées et les doctrines qui les unissent.

(5/07/1947)

Il est en effet très heureux d'apprendre que le livre "Prières et Méditation" de Bahá'u'lláh est publié à temps afin de permettre aux amis de le lire pendant le jeûne, et il a grand espoir que la lecture d'un tel précieux volume aidera, plus que toute autre publication, à approfondir l'esprit de dévotion et de foi des amis, et ainsi ils seront remplis de tout le pouvoir spirituel dont ils ont besoin pour la réalisation de leurs importants devoirs envers la cause.

(Cité dans Bahá'í News, octobre 1948, vol. 212, p. 1)

Il sent que les bahá'ís allemands ont besoin - et doivent avoir - plus que toute autre chose au monde, une compréhension plus profonde des Alliances de Bahá'u'lláh et du Maître. Ceci est la base solide sans laquelle aucune superstructure saine ne peut être construite. Ni l'administration, ni le travail d'enseignement général de la cause en Allemagne ne progressera ou ne sera capable d'accomplir quoi que ce soit, tant que les croyants ne sont pas vraiment fermes, approfondis et des bahá'ís spirituellement convaincus. Une compréhension intellectuelle des enseignements est purement superficielle, car avec la première épreuve véritable, de tels croyants chancellent ! Mais une fois qu'un bahá'í a la profonde conviction de l'autorité de Dieu, autorité dont est investi le Prophète et qui est transmise au Maître, puis par son intermédiaire au Gardien, et qui s'écoule dans les assemblées et crée l'ordre basé sur l'obéissance - une fois qu'un bahá'í possède cela, rien ne peut l'ébranler.

(11/04/1949)

Comme il l'avait télégraphié à l'Assemblée Spirituelle Nationale il y a quelques jours, il sent que les difficultés qui se sont présentées... sont principalement dues au fait que les croyants ont besoin d'approfondir leur connaissance et appréciation aussi bien des Alliances de Bahá'u'lláh et d"Abdu'l- Bahá. Ceci est la forteresse de la foi de chaque bahá'í, et ceci lui permet de résister à chaque épreuve et aux attaques des ennemis hors de la foi, et de ceux qui sont beaucoup plus dangereux, les insidieux et sans enthousiasme à l'intérieur de la foi et qui n'ont aucun attachement réel à l'Alliance, et par conséquent soutiennent l'aspect intellectuel des enseignements en sapant en même temps la base spirituelle sur laquelle repose toute la cause de Dieu.

(15/04/1949)

Il semble ce que nous avons besoin maintenant est un savoir plus profond et plus coordonné afin d'attirer des hommes tels que ceux que vous contactez. Le monde tout au moins le monde intellectuel - a déjà rattrapé tous les grands principes universels qu'énonça Bahá'u'lláh, il y a plus de 70 ans, et bien sûr ces principes ne leur semblent pas nouveaux. Mais nous savons que les plus profonds enseignements, la capacité de son ordre mondial projeté pour recréer la société, sont nouveaux et dynamiques. C'est ceci que nous devons apprendre à présenter intelligemment et d'une manière attrayante.

(3/07/1949)

Si les bahá'ís veulent vraiment être efficaces dans l'enseignement de la cause, ils doivent être beaucoup mieux informés et capables de discuter intelligemment, intellectuellement de la condition actuelle du monde et de ses problèmes. Nous avons besoin d'érudits bahá'ís, non seulement des personnes beaucoup mieux informées de ce que sont vraiment nos enseignements, mais aussi des gens instruits et bien éduqués, capables de mettre en corrélation nos enseignements avec les pensées courantes des dirigeants de la société.

Nous, bahá'ís, devrions, en d'autres termes armer notre esprit de connaissance afin de mieux démontrer, particulièrement aux classes instruites, les vérités contenus dans notre foi.

(5/07/1949)

Il fut peiné d'apprendre quelques-uns des événements que vous décrivez. Cela montre une grande immaturité spirituelle de la part de certains bahá'ís et un manque étonnant de compréhension et d'étude des enseignements.

Vous ne devez pas faire la grande erreur de juger notre foi sur une communauté qui, manifestement a besoin d'étudier et d'observer les enseignements bahá'ís. Les faiblesses et les particularités humaines peuvent être une grande épreuve. Mais le seul moyen, peut-être devrais-je dire le premier et le meilleur moyen, de résoudre de telles situations est de faire soi-même ce qui est juste. Une âme peut être cause de l'illumination spirituelle d'un continent. Maintenant, que vous avez vu et corrigé une grande erreur dans votre propre vie, maintenant, que vous voyez plus clairement ce qui manque à votre communauté, il n'y a rien qui vous empêche de vous lever et de montrer un tel exemple, un tel amour et un tel esprit de service que vous n'enflammiez les cœurs de vos amis bahá'ís.

Il vous recommande d'approfondir les enseignements, d'enseigner les autres, d'étudier avec les bahá'ís désireux de le faire, les plus profonds des enseignements de notre foi et d'amener un changement par l'exemple, l'effort et la prière.

(30/09/1949)

Des enseignants mûrs sont nécessaires dans tant de lieux. Malheureusement, ils ne sont pas nombreux pour faire des tournées et tout le travail à effectuer. C'est pour cette raison qu'il est très important pour les nouveaux bahá'ís européens - comme vous - d'étudier minutieusement les enseignements et de se qualifier pour continuer le travail que commencèrent leurs frères et sœurs américains, afin de délivrer ces pionniers de cette tâche pour qu'ils aillent dans les lieux où le besoin est plus grand. Une seule âme mûre, ayant une compréhension spirituelle et une connaissance profonde de la foi, peut enflammer tout un pays - tellement grand est le pouvoir de la cause qui fonctionne par un canal pur et altruiste.

(6/11/1949)

... Pendant qu'ils enseignent activement, les amis doivent apprendre et s'approfondir eux-mêmes dans l'esprit de la foi, ce qui apporte l'amour et l'unité.

(17/07/1951)

Il était très heureux d'apprendre que vous faites beaucoup de conférences pour la cause; ceci est un champ de service très important et on devrait y consacrer autant de temps que possible. Le public doit entendre parler de la foi, et de nouvelles manières et moyens doivent être imaginés pour l'apporter à leur attention. Il vous encourage aussi à étudier les enseignements - plus minutieusement. Nous avons vraiment plus besoin d'érudits bahá'ís que d'érudits mondains car l'un est spirituel et l'autre est plus ou moins éphémère. Il y a dans la cause un vrai manque de gens qui connaissent parfaitement les enseignements, particulièrement les plus profondes vérités, et qui peuvent par conséquent enseigner les âmes convenablement et poser une base permanente que les épreuves et les tribulations n'ébranleront pas.

(27/08/1951)

Quand une personne devient bahá'íe, ce qui arrive en fait, est le début de la germination de la graine de l'esprit dans l'âme humaine. Cette graine doit être arrosée par les ondées de l'Esprit-Saint. Ces bienfaits de l'esprit sont reçus par la prière, la méditation, l'étude des saintes écritures et par le service dans la cause de Dieu.

Bien sûr, il y aura des périodes de désarroi et de difficultés et même des épreuves sévères; mais si cette personne se tourne résolument vers la Manifestation divine, étudie soigneusement ses enseignements spirituels et reçoit les bénédictions de l'Esprit-Saint, elle verra qu'en réalité, ses épreuves et ses difficultés étaient des dons de Dieu afin de l'aider à grandir et à se développer.

(6/10/1954)

Il est préférable d'avoir un bahá'í qui comprend les enseignements et qui est sincèrement convaincu de leur vérité, plutôt qu'un certain nombre de bahá'ís qui ne sont pas au courant de la cause et ne sont pas profondément enracinés dans l'Alliance.

(22/01/1955)

Il est très heureux d'avoir cette occasion de vous accueillir dans le service de notre foi glorieuse, et il vous encourage à lire tranquillement et sérieusement les enseignements, ainsi de cette manière vous vous préparerez à enseigner les autres, et aussi à approfondir votre propre compréhension et établir la base de votre propre âme et de votre caractère qu`aucune somme d'épreuves ni d'adversités ne pourra changer ou détruire.

(28/04/1955)

Le succès couronnera les efforts des amis sur le front intérieur s'ils méditent sur les enseignements, prient avec ferveur pour les confirmations divines dans leur travail, étudient les enseignements afin de pouvoir transmettre leur esprit au chercheur et ensuite agir; et surtout persévérer dans l'action. Si ces mesures sont suivies et si le travail d'enseignement est mené avec persévérance dans l'abnégation et avec un enthousiasme dévoué, la foi se répandra rapidement.

(25/03/1956)

Il est désespérément nécessaire que les bahá'ís approfondissent par eux-mêmes leur connaissance de la foi. Ils n'étudient pas suffisamment les enseignements. Par conséquent, ils n'agissent pas de tout leur cœur comme devraient le faire les bahá'ís, et ils ne retirent pas de la foi la force spirituelle qu'apportent l'étude, la prière et la méditation.

(26/03/1956)

Certains parmi les plus jeunes croyants, selon les lettres et les rapports reçus, semblent ne pas posséder une solide connaissance des sujets tels que l'Alliance et les enseignements spirituels de la foi. Lorsque la compréhension de ces principes est faible, les amis sont presque sûrs d'attacher trop d'attention aux procédures secondaires, de vétiller sur des détails, de se perdre dans des personnalités, et de s' abîmer dans une mer d' inharmonie inutile. Ceci n'a rien à voir avec leur dévotion, leur loyauté, leur zèle, leur ardeur à servir. Le problème est qu'ils n'ont pas reçu - peut-être, par manque d'enseignants pour continuer le travail d'approfondissement, ce qui est de la plus haute importance pour tous les amis - une éducation suffisamment solide dans l'Alliance avant que les devoirs et les responsabilités de l'Ordre administratif ne leur soient imposés.

(26/06/1956 , à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís du Canada)

Il est évident qu'une des raisons pour lesquelles le travail en Amérique se trouve très sévèrement ralenti, est que les bahá'ís bien qu'ils soient indubitablement dévoués, loyaux et consciencieux, ne sont pas toujours très approfondis dans les principes spirituels de leur foi. Ceci produit, pour ainsi dire, un déréglage dans la nature de leur service à la cause, et c'est seulement par une compréhension plus approfondie de leur foi et par la force spirituelle intérieure que cette compréhension apporte, qu'ils pourront se fortifier pour faire face à leurs tâches, pour connaître la joie de s'acquitter de leurs devoirs et de saisir leurs privilèges.

(19/07/1956 , à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís des Etats-Unis)

Les amis doivent seulement lire les écrits, ils contiennent les réponses. Nous n'avons pas de prêtres dans cette foi pour interpréter ou pour nous répondre.

(23/04/1957)

Il n'est pas suffisant d'amener les gens dans la foi, il faut les instruire et approfondir leur amour pour elle et leur connaissance de ses enseignements, après qu'ils se sont déclarés.

Comme les bahá'ís sont peu nombreux, spécialement les enseignants actifs et qu'il y a beaucoup de travail à faire, I' instruction de ces nouveaux croyants est souvent malheureusement négligée, et il en résulte des situations telles que les démissions que vous avez eues récemment. En considération de cela, les écoles d'été peuvent être d'une grande aide pour les amis aussi bien pour les nouveaux que pour les anciens bahá'ís, car là, ils peuvent étudier et jouir de l'ambiance de fraternité bahá'íe qui, hélas, fait habituellement défaut dans leur communauté en raison du petit nombre de leurs membres.

(Extrait d'une lettre datée du 18/07/1957 adressée à l'Assemblée Spirituelle Nationale des Bahá'ís du Canada)

5. RÉFÉRENCES
ABL

'Abdu'l-Bahá. 'Abdu'l- Bahá in London (Chicago: Bahá'í Publishing Society,1921).

AJD

Shoghi Effendi. L'Avènement de la Justice divine. (Maison d'Éditions Bahá'íes, Bruxelles, 1973).

SCK

La Maison Universelle de Justice. Synopsis et codification de Kitáb-i-Aqdas. Maison d'Éditions Bahá'íes, Belgique 1981.

AB

Shoghi Effendi. (Les principes de) L'Administration bahá'íe. (Maison d'Éditions Bahá'íes, Belgique, 1983).

BW

The Bahá'í World, 1932-1934. (New York: Bahá'í Publishing Committee, 1936).

CEB

Compilation sur l' Éducation Bahá'íe. (Haïfa: Centre mondial bahá'í, 1977).

CRB

Compilation sur les Réunions bahá'íes. (Haïfa: Centre mondial bahá'í, 1976).

CF

Shoghi Effendi. Citadel of Faith - Messages to America/1947-1957. (Wilmette: Bahá'í Publishing Trust, 1980).

DDB

Shoghi Effendi. La Dispensation de Bahá'u'lláh. (Maisons d'Éditions Bahá'íes 1970, Belgique).

ESW

Bahá'u'lláh. Epistle to the Son of the Wolf. Wilmette: Bahá'í Publishing Trust, 1979).

BUM

'Abdu'l-Bahá, Les Bases de l'Unité mondiale. (Maison d'Éditions Bahá'íes, 1981, Belgique).

EEB

Bahá'u'lláh. Extraits des Écrits de Bahá'u'lláh, (Maison d'Éditions Bahá'íes, 1979, Belgique).

KI

Bahá'u'lláh. Kitáb -i- Iqán - Le livre de la Certitude. (Paris, Presses Universitaires de France, 1973).

PM

Bahá'u'lláh, Prayers and Meditations by Bahá'u'lláh. (Wilmette: Bahá'í Publishing Trust, 1979).

CAP

'Abdu'l-Bahá. Les Causeries d"Abdu'l-Bahá à Paris. (Maison d'Éditions Bahá'íes, 1980, Belgique).

PUP

'Abdu'l-Bahá. Promulgation of Universal Peace. (2nd. ed. Wilmette: Bahá'í Publishing Trust, 1982).

LSJA

'Abdu'l-Bahá. Les Leçons de St-Jean d'Acre, (Presses Universitaires de France, Paris, 1982).

SW

Star of the West. The Bahá'í Magazine. Published from 1910 to 1933 from Chicago and Washington, D.C., by offcial Bahá'í agencies.

SEA

'Abdu'l-Bahá. Sélections des Écrits d"Abdu'l-Bahá. (Maison d'Éditions Bahá'íes, Belgique, 1983).

TAB

'Abdu'l-Bahá. Tablets of 'Abdu'l-Bahá ~Abbás. (Chicago: Bahá'í Publishing Society, 3 vols., 1909-1916).

TB

Bahá'u'lláh. Tablets of Bahá'u'lláh revealed after the Kitáb-i-Aqdas. (Haïfa: Bahá'í World Centre, 1978).

WOB

Shoghi Effendi. The World Order of Bahá'u'lláh. (Willmette: Bahá'í Publishing Trust, 1980).


Table of Contents: Albanian :Arabic :Belarusian :Bulgarian :Chinese_Simplified :Chinese_Traditional :Danish :Dutch :English :French :German :Hungarian :Italian :Japanese :Korean :Latvian :Norwegian :Persian :Polish :Portuguese :Romanian :Russian :Spanish :Swedish :Turkish :Ukrainian :